Accueil > Témoignages > « Je, soussignée Stéphanie... »

« Je, soussignée Stéphanie... »

Témoignage de Stéphanie, fille de Christiane

mardi 21 mai 2002, par Christine

« Je, soussignée Stéphanie X., née le 25 Janvier 1973, à (...), domicilée au (...), fille de Mme Christiane X., atteste personnellement avoir eu connaissance des faits suivants :

« Suite aux problèmes professionnels endurés par ma mère lors de l’année 1993, je me suis sentie obligée de me séparer d’elle, malheureusement, pour essayer de me débrouiller seule. Car à cette époque-là, sans revenu quelconque, elle ne pouvait plus assurer, ni mes études, ni mes activités extra-scolaires.

Après mon BTS de tourisme, l’ambiance du foyer était difficilement supportable. Rien ne s’était amélioré dans la situation de ma mère, et ce n’était que le début.

Ma mère ne pouvait pas se permettre de m’avoir en plus à sa charge, en attendant que je puisse trouver un emploi.

C’est auprès de ma tante, Mle Valérie (...), soeur de ma mère, que j’ai pu trouver un refuge, devant partir à plus de 300 km d’elle.

De juin 1993 à mars 1994, c’est ma grand-mère qui a subvenu à nos besoins à ma mère et à moi, jusqu’à ce que je trouve un travail.

Je tiens à préciser que si tout cela ne s’était pas passé, j’aurai pu continuer mes études. J’avais déjà un crédit pour ma voiture.

De fait, à l’heure actuelle, je ne possède qu’un niveau BTS, car il était difficile de me concentrer sur mon travail, et il fallait que je sois présente moralement pour aider ma mère.

J’avais un très bon niveau et ce que je faisais me plaisait beaucoup. Mais il a fallu faire un choix à ce moment-là et j’ai abandonné mes études.

Aujourd’hui ma mère travaille à un autre poste qu’elle mérite, mais ses problèmes de santé ne sont toujours pas résolus. Sa famille et moi-même sommes tous sceptiques quant à l’évolution de sa santé.

J’espère qu’un jour, elle pourra s’épanouir à nouveau dans le domaine professionnel et familial.

Mon témoignage est le témoignage d’une fille de vingt-quatre ans qui n’a pas pu passer les meilleures années de son adolescence avec sa mère normalement.

Je sais que la présente attestation sera produite en justice et je suis prête à la confirmer de vive voix.

Je sais les sanctions que j’encours en cas de fausse déclaration.

Fait à (...)

Le 14 novembre 1997. »

1 Message

  • > « Je, soussignée Stéphanie... » Le 19 janvier 2005 à 09:46, par Stéf

    SLT !
    on a bien lu ton témoignage il é nickel en espérant ke tu ten é bien sorti. On te souhaite une bonne réussite. On te souhaite une bonne année et une bonne santé.
    A trés bientot.
    Nous somme du 81 a MAZAMET.

    Kim è Stéphanie

    Répondre à ce message

Répondre à cet article